Destiny

destiny-914649Résumé : Parfois, il faut choisir l’imperfection pour être Parfait.
Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.
Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.
Pour qui a menti : la langue.
Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.
Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.
Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.
Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.
Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?

Auteure : Cecelia Ahern (Love, Rosie)

Mon avis :

    Tout d’abord je tiens à remercier NetGalley et les éditions Hachette Romans pour l’opportunité de lire ce livre, ainsi que Booksanatomy dont la chronique a fini de me convaincre que je devais le lire!

     De cette autrice j’ai lu Love, Rosie que j’ai vraiment aimé, et il y en a d’autres comme P.S. I love you qui me font de l’œil depuis un moment. Le registre dans lequel je la connais est donc très différent de ce qui nous attend avec ce premier tome d’une nouvelle série.

    Destiny est une dystopie qui en reprend les schémas classiques. On retrouve une société avec des règles très strictes destinées à maintenir l’ordre suite à des événements chaotiques survenus dans une passé plus ou moins lointain. On y retrouve une jeune héroïne qui croit en cette société, à ses règles et qui fait tout pour s’y plier. Elle est un modèle de perfection.

    Jusqu’à ce qu’un événement bouleverse non seulement son quotidien mais surtout sa façon de voir ce qui l’entoure. Même si l’on peut penser Celestine un peu naïve, elle ne se cache pourtant pas de la vérité : on trouve ça normal tant que ce n’est pas arrivé près de chez soi, à quelqu’un que l’on connaît.

     A partir de là sa descente aux enfers commence. Celestine va se retrouver au milieu de conflits politiques, de jeu de pouvoir, et soulever innocemment une rébellion. Elle n’est pas spéciale. Elle n’est pas particulièrement courageuse. Au contraire elle tremble de la tête au pied tout le temps. Mais ce qui va attiser les foules, ce sont quelques phrases, simples, sincères, qui vont tout déclencher.

     Je dois admettre que je n’ai pas trouver l’environnement particulièrement original, en soi cette dystopie n’a rien de particulier pour se démarquer. Et pourtant, je l’ai lu d’une traite. Je ne me suis même pas rendu compte à quel point j’avançais vite. L’écriture est d’une telle fluidité que les pages se tournent toutes seules (enfin, façon de parler, j’ai bien du appuyer sur l’écran pour passer à la page suivante à chaque fois hein, je ne m’en rendais juste pas compte).

    Et les sujets abordés sont loin d’être innocents. Entre le culte de la beauté, les supercheries des politiciens, les abus de pouvoir, le travail de l’image, la manipulation des médias… ça ne manque pas! Notre société actuelle se trouve propulsée dans ce monde où la perfection est le maître mot, et où seule une définition de ce mot existe. Tous ces sujets sont partie prenante de l’histoire et sont exposés pour la fraude qu’ils sont, et ce sans grand discours, juste par des actions.

En bref : Un premier tome très prometteur et très prenant.

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

2 commentaires sur « Destiny »

    1. Je suis d’accord avec toi. Je n’ai rien trouvé de particulier, rien qui m’a fait dit que j’adorais… et pourtant l’écriture m’a entraînée sans que je ne m’en rende compte. Du coup, comme toi j’attends beaucoup de la suite aussi!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s