Winter

Les Chroniques Lunaires, tome 4

les-chroniques-lunaires-tome-4-winter-724891

Résumé : On dit que Winter est encore plus belle que la reine Levana…
La princesse déteste sa belle-mère, qui désapprouve ses sentiments pour Jacin, le séduisant garde du palais. Mais Winter n’est pas aussi faible que Levana le croit. Avec l’aide de Cinder et de ses alliés, elle aurait même le pouvoir de lancer une révolution et de gagner cette guerre qui dure depuis trop longtemps.
Cinder, Scarlet, Cress et Winter réussiront-elles à battre Levana? Le conte aura-t-il une fin heureuse?

Auteure : Marissa Meyer (Cinder, Scarlet, Cress)


Mon avis :

    Winter est le dernier volet des Chroniques Lunaires. Ce tome final clôt magistralement la saga.

    Impressionnant avec ses 800 pages, Winter se laisse à la fois dévorer et savourer. Le rythme est très soutenu. Il y a peu de « temps morts », peu de pauses. Chaque action est enchaînée par un autre, qui nous suspend tout autant à ses mots.

    On retrouve pour l’apogée de la série, tous les personnages que l’on a « collectés » tout au long de la série. Ils forment une sacrée équipe, soudée, inattendue, aux caractères à la fois opposés et complémentaires, formant une joyeuse bande (rappelant presque les 7 nains de Blanche-Neige!) prête à tout pour ses idéaux, et ses amis.

les chroniques lunaires    On retrouve aussi Winter, que l’on avait aperçu brièvement lors du tome 3. C’est un personnage que j’ai adoré rencontrer. Elle a une simplicité extrêmement rafraîchissante. Elle n’a clairement pas toute sa tête, et elle en a une conscience accrue. Et tout le monde autour d’elle est au courant de sa folie. Certaines de ses interventions m’ont fait éclater de rire. Elle est extrêmement attachante, et on comprend que ce n’est pas que pour sa beauté que le peuple de Luna l’aime. Elle a tout simplement bon cœur, et la simplicité de son esprit l’empêche de jouer aux jeux de la cour, la rendant vulnérable, mais surtout authentique, dans un monde de glamour et de manipulation, où l’on ne peut même pas croire ce que l’on voit.

    On découvre aussi bien plus Jacin et leur relation. On savait déjà qu’il lui était attaché. On suit ici la dynamique déjà existante, et son évolution, entre le chasseur (euh je veux dire le garde) et la princesse.

    Comme toujours, les échanges entre les personnages sont un véritable régal. Entre l’esprit sarcastique de Cinder, la naïveté et timidité de Cress, la grande bouche de Scarlet, l’esprit torturé de Wolf, les piques diplomatiques de Kai, le flirt constant de Thorne, les interventions hors de propos d’Iko… On est largement servis!

les chroniques lunaires et hors séries   L’action se déroule principalement sur la Lune, où l’on a droit à un aperçu du règne de Levana… Ses motivations sont dévoilées petit à petit. On a même des chapitres de son point de vue. On le prendrait presque en pitié. Si elle n’était pas un tel monstre sadique et destructeur.

   Comme je le disais plus tôt, il n’y a pas de temps de pause. On suit pas mal de points de vue, et l’équipe étant par moments séparée, lorsque l’une a droit à une pause, ce n’est pas le cas des autres! Puisque je préfère certains personnages et certaines parties de l’intrigue à d’autres, je dois admettre qu’il y a eu quelques courts moments où j’étais un tout petit peu moins dedans (mais vraiment un tout petit peu). Mais c’était très bref (et très peu).

    Ce tome offre un dénouement en feu d’artifice (un peu violent) et une fin digne d’un conte de fée (mais en plus réaliste) à tous ces personnages auxquels on a eu tout le temps de s’attacher. C’est dur de les quitter… Heureusement il me reste deux hors-séries et la BD sur Iko (qui est peut-être bien mon personnage préféré, soit dit en passant)…

En bref : Une conclusion épique à cette saga fantastique!

Extraits :

« – One of these days, I just want to open my eyes and see you. »

« – She shot me in the arm once.
This confession was said with as much tenderness as if Scarlet had given him a bouquet of wildflowers rather than a bullet wound. »

« – Oh Cinder, I’ve missed seeing your face when you make sarcastic comments in an attempt to hide your true feelings about me.
[…]
– See that eye roll? It translates to ‘How am I possibly keeping my hands off you, Captain?’
– Yeah, keeping them from strangling you. »

« – I would love to give you a good-bye kiss, Captain, but that lingering embrace from His Majesty may have fried a few wires, and I’m afraid a kiss from you would melt down my central processor. »

« Winter was a well-loved princess who was prettier than a bouquet of roses and crazier than a headless chicken. »

« Iko shrugged. ‘Someone has to stay clearheaded in an emergency situation.’ Frowning she added, ‘Although I never thought it would have to be me.' »

« There was a beauty glistening on the surface, but now that Cinder had seen beneath, she couldn’t unsee the truth. »

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

8 commentaires sur « Winter »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s