La désobéissance civile

la-desobeissance-civile-901685

Résumé : En juillet 1846, Henry David Thoreau est emprisonné pour avoir refusé, en signe d’opposition à l’esclavage et à la guerre contre le Mexique, de payer un impôt à l’Etat américain. Cette expérience sera à l’origine de cet essai paru en 1849 et qui fonde le concept de désobéissance civile. Un texte qui influença Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela, et ne cesse d’inspirer philosophes et politiciens depuis plus d’un siècle et demi.

Auteur : Henry David Thoreau

Mon avis :

    Ce livre est un essai très court, une quarantaine de pages à peine. Il se lit très vite. Bien que ce soit un essai qui traite à la fois de politique et de philosophie, parfois un peu de religion et de moral aussi, il n’en reste pas moins très accessible.

    Suite à une expérience personnelle, Henry David Thoreau a tout simplement mis par écrit les diverses pensées qui l’ont amené à réaliser le geste qui l’envoya en prison, ainsi que les conséquences sur son esprit de cette nuit en cellule.

    Henry David Thoreau refuse de se voir comme un pion sur l’échiquier du monde. Au travers de constats à la fois simples et complexes dans leur sens, il met en avant ici son point de vue du citoyen, de son rôle et de son pouvoir.

    Il amène à réfléchir, à questionner, à reconsidérer le gouvernement qui nous dirige, le pouvoir de celui-ci et celui que l’on détient en tant qu’individu.

   Henry David Thoreau, dans cet essai, n’apporte pas de réponse, il n’offre pas de solution drastique sur un plateau. Il se contente de constater et d’interroger. Quel est notre rôle? Que sommes-nous prêts à faire pour nos idées et nos valeurs? Quelles sont les conséquences de nos inactions, sur nous-mêmes et sur ce qui nous entoure? Autant de question auxquelles chacun doit trouver ses propres réponses, même si l’auteur nous propose quelques pistes de réflexion.

    Cet essai a été écrit en 1849, et pourtant il est toujours aussi actuel que s’il avait été écrit ce matin. Peut-être même plus lorsque l’on considère l’idée de majorité, cette majorité qui aujourd’hui, grâce à la communication de masse et au contrôle des médias, peut être influencée de bien nombreuses manières…

    Ce petit livre qui se lit très vite, est une invitation à la réflexion. Et s’il a inspiré des grands hommes tels que Gandhi, Martin Luther King ou encore Nelson Mandela, je pense sincèrement que prendre le temps de la réflexion une fois le livre fermé, ne peut nous être que bénéfique…

En bref : Un essai très court, que tout le monde devrait prendre le temps de lire.

Extraits :

« Le meilleur gouvernement est le gouvernement qui gouverne le moins. »

« […] je réclame, contrairement à ceux qui se prétendent anti-gouvernement, non pas la disparition immédiate de tout gouvernement, mais la formation immédiate d’un gouvernement meilleur. Que chaque homme fasse savoir quel genre de gouvernement mériterait son respect, et nous aurons fait un pas vers l’obtention d’un tel gouvernement. »

« Le soldat qui refuse de servir dans une guerre injuste est applaudi par des hommes qui ne refusent pas de soutenir le gouvernement injuste qui mène cette guerre. »

« Glissez dans l’urne la totalité de votre vote – non pas seulement un morceau de papier, mais toute votre influence. »

« En outre, lorsqu’il est plus juste que ses voisins, n’importe quel homme constitue à lui seul une majorité. »

« L’autorité du gouvernement […] ne peut avoir de droit absolu sur ma personne et sur mes biens que le droit que je lui concède. »

Bonne lecture! Et bon vote!

Xoxo

Publicités

7 commentaires sur « La désobéissance civile »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s