Série : The Night Manager

Synopsis : Jonathan Pine, un ancien soldat britannique, directeur de nuit dans un hôtel de luxe, est recruté par Angela Burr pour enquêter sur l’alliance supposée d’une agence de renseignement avec un dangereux trafiquant d’armes, Richard Roper.94244800_hiddlestoncastbbc

     J’ai regardé cette semaine cette série américano-britannique qui a été diffusée en février-mars 2016. Avec un peu de retard donc, je me suis lancée pour 6 épisodes d’une heure chacun aux côtés des talentueux Tom Hiddleston et Hugh Laurie.
Cette série a été récompensée par 3 golden globes en 2017, et c’est en fait comme ça que j’en ai entendu parler.

     J’ai enchaîné les six épisodes en moins de trois jours, moi qui ai habituellement du mal à regarder des épisodes de plus de 40 minutes je ne m’en suis même pas rendue compte.

the-night-manager-2     Il faut dire que cette série a vraiment tout pour me plaire. A commencer par le casting. Tom Hiddleston et Hugh Laurie forment un duo détonnant. Tous les deux ont une prestance indéniable et l’on ne peut qu’être attirés par leur jeu.

     De plus les décors sont loin d’être vilains. Ils donnent des envies de soleil et de voyage. L’opposition entre le Londres gris et brumeux (où se déroulent les jeux de pouvoirs et d’intimidation), et les décors luxueux au soleil (au cœur de l’action et de la menace), jouent un rôle important dans la mise en scène et le ressenti qui en découle, nous faisant volontairement sous-estimer le danger, le rendant encore plus important.

    On trouve aussi une alternance de plans qui augmentent le suspens. En effet on trouve pas mal de plans rapprochés sur les personnages de Pine et Roper, créant une atmosphère particulière autour de ces deux personnages, amenant à se demander ce qui se cache réellement derrière chacune de leurs expressions, dans ce jeu de manipulation où les apparences jouent un rôle primordial.

the-night-manager-303-pine-hiddleston-2-800x600   On rentre dans l’histoire très vite après un premier épisode introductif rythmé. La tension escalade au fil des épisodes au point qu’on a pas d’autre envie que de les enchaîner (le charmant Jonathan Pine n’y est pas totalement étranger, je l’admets)

Dans cette mini-série, on part à la rencontre de personnages avec des facettes extrêmes.

roper-n-jedd     On découvre Hugh Laurie en grand méchant à l’air bienveillant, à la vision très cynique de la vie, qui justifie ses actes. Il est foncièrement mauvais dans ses actes, et pourtant les gens veulent être aimés, estimés de lui. Même en tant que spectateurs, on n’a pas forcément envie de le voir blessé ou confirmé dans sa vision cynique et pessimiste du monde qui l’entoure et des gens en général. On aurait presque envie de fermer les yeux sur ce qu’il fait vraiment, discrètement, comment il gagne sa vie. Presque.

10963_tnm_welcometothefamily30_1    Tom Hiddleston, lui, est Jonathan Pine, le gentil à l’air psychopathe. Charmant puis violent, séducteur puis vicieux, bienveillant puis manipulateur, Jonathan Pine alterne entre ces extrêmes, vacillant à la limite de ce que l’on peut faire d’une fausse identité. A trop porter un masque, ne finit-il pas par se fondre au visage? Jonathan Pine est un véritable patriote, un homme bon. Mais les choses qu’il se retrouve à faire pour remplir son rôle peuvent être qualifiées de foncièrement mauvaises.

    La limite entre le bien et le mal devient de plus en plus floue au fil des épisodes, et l’on comprend très vite que personne ne sortira indemne…

    On assiste à un jeu de chat et de la souris entre Pine et Roper, où l’on finit par se demander qui est la souris…

Le livre :

le-directeur-de-nuit-733349

Cette mini-série est tirée du roman d’espionnage britannique Le directeur de Nuit de John Le Carré publié en 1993. Ce n’est habituellement pas vraiment le genre de lecture vers laquelle je me dirige naturellement. Mais à la seconde où j’ai fini le dernier épisode, j’ai su qu’il me fallait mettre la main sur ce livre. Je n’ai vraiment qu’une seule hâte, découvrir le roman qui a inspiré cette adaptation télé qui a su me séduire totalement.

En bref : Foncez découvrir cette série! Elle ne prendra que six heures de votre vie, mais elle en vaut largement la peine. Et si vous avez envie de lui dédier plus de temps, peut-être même  vous amènera-t-elle à pousser la réflexion un peu plus loin sur certains sujets.

Bon visionnage!

Xoxo

Publicités

2 commentaires sur « Série : The Night Manager »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s