The Book of Ivy

Tome 1

the-book-of-ivyRésumé : Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Auteur : Amy Engel

Mon avis :

      L’histoire commence le jour où Ivy doit épouser Bishop, le fils du président. La famille d’Ivy feint l’obéissance et la soumission, quand à la maison, ils sont révoltés contre le président et sa manière de gouverner. Ils souhaitent une démocratie, dans ce monde d’après-guerre où le grand-père d’Ivy a réuni des survivants et rebâti une cité, sur les ruines d’une ancienne ville.

      Ivy a grandi avec son père et sa grande sœur, dans cette haine de la famille opposée, vue comme l’ennemi et la cause de tous leurs malheurs, autant personnels, que communs aux restes des habitants.

      Élevée dans ce cocon, ayant peu de contacts avec quiconque n’est pas de sa famille, les idées d’Ivy n’ont d’autre choix que de rejoindre celles, révolutionnaires, de son père. Alors quand la mission de tuer le fils du président lui échoue, au lieu de sa grande sœur, bien qu’elle ne s’en sente pas du tout prête, par loyauté, Ivy compte bien remplir sa tâche.

       La loyauté, le besoin de se sentir aimée par son père, de rendre fière sa sœur, pour elle qui a toujours été considérée comme faible et incapable, ayant un caractère trop impulsif, cette mission, dont elle ne sait rien, hormis que sa partie est indispensable à tout le reste, elle n’a pas le droit de la rater.

      Seulement c’est sans compter sur Bishop, qui n’est pas du tout conforme à ce qu’il aurait dû, selon son éducation, être. Petit à petit, tout en dissimulant sa mission, Ivy apprend à le connaître, à le laisser se dévoiler. Bishop lui offre ce qu’elle n’a jamais eu : le droit d’avoir sa propre identité, d’être qui elle veut, de penser ce qu’elle veut, et de s’exprimer sans peur.

        Et du moment où elle s’autorise à se poser des questions, Ivy n’aime pas forcément les réponses qu’elle découvre. Elle se met à questionner toute sa vie, les discours de sa famille, le président, le système dans lequel elle vit…

       Ivy n’est pas du tout comme je l’avais imaginée en lisant le résumé. Je m’attendais à un personnage extrêmement investie dans sa mission, avec des idées claires et nettes sur ses raisons, avec une foi inébranlable jusqu’à un certain point. Elle est plutôt l’opposé. Elle n’est sûre de rien, elle est manipulée dés le début, et en a plus ou moins conscience, mais elle a peur, elle se sent faible, et bien sûr, comme tout le monde, elle cherche l’amour et l’approbation de sa famille.

       J’ai donc été plutôt surprise par le ton de ses pensées. Là où je m’attendais à une évolution subtile de sa mentalité, on a en fait une remise en question déjà présente. Et ce n’est pas l’amour qui va mettre à mal ses idéaux, mais plutôt une réflexion poussée, une interrogation des conséquences et des mobiles réels des acteurs de la révolution.

     L’univers d’après-guerre n’est que peu décrit finalement, mais suffisamment pour qu’on en comprenne les grands enjeux, les raisons de la mise en place d’un tel système, et bien sûr, les failles de celui-ci.

       Ce roman dystopique n’a donc pas du tout été ce à quoi je m’attendais. Il y a finalement peu d’action et plus de réflexion, sans pour autant tomber dans l’ennui, et ça a donc été une bonne surprise.

En bref : Un premier tome sur deux qui reprend les codes de la dystopie, tout en faisant preuve d’originalité.

Extraits :

« Dans l’arsenal du président Lattimer, notre obéissance aveugle est l’arme la plus efficace de toutes. »

« Un type qui ne veut pas mentir, marié à une fille qui ne peut pas dire la vérité. S’il existe un dieu, il a un sens de l’humour plutôt tordu! »

« Rêver de l’océan, c’est une forme de courage que la plupart des gens n’approchent jamais. C’est comme vouloir attraper les étoiles. »

« L’amour dépasse les graphiques, les diagrammes et les intérêts communs. L’amour, c’est brouillon, c’est compliqué, et c’est une erreur de refuser sa magie aléatoire. »

« Mon cœur se brise, mais ses millions de petits éclats enflent de bonheur. »

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

9 commentaires sur « The Book of Ivy »

  1. Oh, c’est super, je pense que je le lirai un jour, ça a l’air très intéressant 🙂 Surtout que d’habitude, on a plutôt le schéma inverse, c’est la personne ancrée dans le système en place qui vire plutôt vers les révolutionnaires et là, j’ai l’impression qu’on n’est pas dans un schéma binaire non plus… J’aime bien le concept.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai beaucoup aimé ce premier tome, ça a même été un coup de coeur pour moi. J’ai aussi été surprise par le traitement de l’histoire, je ne m’y attendais pas vraiment, mais c’était une bonne surprise. On m’a dit que le suivant n’était pas aussi bien par contre v_v Je verrais bien.

    Aimé par 1 personne

      1. SPOILER :
        .
        .
        .
        .
        .
        .
        .
        C’est normal. On ne s’attendait pas à ce qu’elle finisse hors du mur ! Le début du T2 est très inquiétant, parce que ce qu’elle va voir et rencontrer dehors est loin d’être amical… J’avais adoré le premier tiers du livre : j’ai trouvé ça haletant. Enfin, je n’en dis pas plus, tu verras.^^

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s