Clockwork Angel

The Infernal Devices, tome 1

clockwork-angel

Résumé : Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège: enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…

Auteur : Cassandra Clare

Mon avis :

     Entre les tomes 5 et 6 de The Mortal Instruments j’ai décidé de découvrir Les Origines, surtout, je l’avoue pour retrouver Magnus Bane… Mais il s’est passé bien plus que ça au cours de cette lecture.

      On est emporté autant dans l’action que dans l’univers. On sentirait presque les odeurs âcres des vieilles rues londoniennes. On verrait presque les nuages de vapeur qui s’échappent des immeubles dans le noir de la nuit. On entendrait presque les rires gras des hommes soûls sortant des pubs des quartiers mal famés de la ville qui ne dort jamais. Sans excès de descriptions Cassandra Clare parvient à recréer parfaitement l’ambiance de l’Angleterre Victorienne et à la fondre avec le monde des Shadowhunters. Les noms familiers des rues et des quartiers, les tenues d’époque qui m’ont toujours fait rêver, l’ambiance steampunk… Tout est là pour me plaire, et m’a fait lire ce roman d’une traite.

tid      De plus, le récit ne manque pas d’action. En un tome il se passe énormément de choses. Non seulement on découvre Tessa d’emblée qui fonce sans le savoir droit dans un piège qui n’est que le début de ses problèmes. Mais lorsque l’on rencontre les autres personnages essentiels du récit, c’est aussi en pleine action. Ils n’ont pas le temps de s’ennuyer, et nous non plus. Tessa, plongée dans un monde nouveau pour elle, a beaucoup à apprendre, et l’on apprend en même temps qu’elle. De fait, on peut lire ce roman sans avoir lu la série The Mortal Instruments sans problème puisque l’univers y est introduit à Tessa de la même manière qu’il l’est pour Clary. Les deux héroïnes des deux séries se voient propulsées dans le monde des Shadowhunters et ont tout à en découvrir.

     L’univers est aussi plus sombre, plus « grisâtre » que dans The Mortal Instruments. En effet, tout comme le décor, le Londres pluvieux et nuageux, semble plus oppressant, plus gris, il en est de même pour l’histoire. Les trahisons sont plus violentes, les morts plus proches. Le sens aigu des convenances côtoie la décadence des bordels, de l’opium et des jeux. Le ton est donc clairement différent.

     Quant aux personnages, ils ont tous un petit quelque chose qui fait qu’ils ne nous laissent pas indifférent. Tessa est intéressante et attachante dés le début. Elle aime beaucoup lire donc on s’identifie à elle. Elle est rêveuse, liseuse, romantique mais réaliste, courageuse, elle est vive et intelligente, et ne se pose pas en victime. Elle n’est ni faible ni excessivement forte. Elle est en fait très « normale » et donc abordable. On s’identifie facilement à elle.

      Will fait un peu penser à Jace de par son arrogance et son côté un peu sombre et son humour. Il y a tout un mystère autour de lui et de son passé qui fait que l’on a vraiment envie de le connaître mieux, d’en savoir plus sur lui, et de s’expliquer son attitude. Les échanges entre lui et Tessa sont de véritables mini joutes verbales, pleine d’humour, et de les avoir tous deux dans une scène garantit à tous les coups une montée d’émotion, soit que l’on soit vraiment amusé (j’ai ri toute seule pas mal de fois…^^’) ou touché, ou toute une ribambelle d’émotions!

      Jem est particulièrement attachant, même s’il est un peu en retrait dans ce premier tome. On a envie de le protéger, de le prendre dans ses bras, tout en se sentant accepté sous son regard. Un mélange de douceur, de gentillesse, de fragilité, d’intelligence et de force se dégage de lui. Il y a aussi Nate, le grand frère de Tessa, et leur relation, l’opposition entre leurs deux caractères, et l’inversion des rôles entre eux. On retrouve également Camille Belcourt mais surtout, surtout, Magnus Bane ❤ ❤ ❤ mon chouchou de cet univers, même si on le retrouve sûrement bien plus dans la suite.

     On a donc on mélange subtil entre l’action, les personnages, leurs relations, tout en mettant en place une intrigue qui nous dépasse, dans une ambiance mystérieuse et pas bien rassurante, mais avec raffinement et humour.

En bref : Un premier tome qui place la barre très haut pour la suite!

Extraits :

« It’s bad form to bite, » he informed her. « Rude, you know. Hasn’t anyone told you that? »
« It’s also rude to go about grabbing at ladies you haven’t been introduced to, » Tessa said stiffly. « Hasn’t anyone told you that? »

Will looked horrified. « What kind of monster could possibly hate chocolate? » (je le rejoins sur ce point-là!)

« One must always be careful of books, » said Tessa, « and what is inside them, for words have the power to change us. »

« The dead can tell no tales, » said Will softly.

« Whatever you are physically, » he sais, »male or female, strong or weak, ill or healthy – all those things matter less than what your heart contains. If you have the soul of a warrior, you are a warrior. Whatever the color, the shape, the design of the shade that conceals it, the flame inside the lamp reminds the same. You are the flame. »

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s