Nos faces cachées

nos-faces-cachees-693643

Résumé : Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…

Auteur : Amy Harmon

Mon avis :

     Le résumé de Nos faces cachées laisse penser que c’est un livre young adult comme les autres, et qu’il va renfermer un certain nombre de clichés. Et les premières pages, notamment avec la description du si parfait et populaire Ambrose va dans la même direction. Mais très vite ces clichés sont contrés, et on s’éloigne totalement de ce à quoi on nos-faces-cachees-510548s’attendait.

    On ne lit pas l’histoire de la fille banale amoureuse du garçon le plus populaire du lycée. On lit l’histoire de trois personnes qui vont voir leurs vies bouleversées. Bouleversées par la maladie, la guerre, la mort…

      Les thèmes abordés sont variés et nous offrent une belle, et triste tranche de vie. Ils vont du patriotisme aux livres d’amour, du sens du sacrifice à la violence, de l’amitié à la maladie, de la beauté du monde à sa laideur, des problèmes de lycéens à la famille…

       Chaque personnage que l’on croise laisse une marque dans nos cœurs. Certains nous enseignent l’importance de vivre chaque jour comme s’il était le dernier, d’apprécier chaque instant même s’il n’est pas parfait. Une autre nous fait comprendre que bien souvent la vraie beauté est cachée. Un autre encore nous montre la fragilité de l’instant, l’envie de laisser une trace de son passage, et qu’apprendre à se reconstruire, à aller de l’avant malgré la perte demande des sacrifices.

img_5106     Le roman est séparé en deux parties bien distinctes, et chacune présente une facette différente de ces personnages si vrais, si accessibles et proches de nous qui rendent l’émotion plus vraie encore.

      Amy Harmon sait toucher la corde sensible avec ses mots criant de vérité et de sincérité. Elle nous laisse sur une phrase magnifique et remplie d’espoir après nous avoir fait verser des torrents de larmes tout au long du livre… (j’y ai passé pas mal de mouchoirs!)

     Au passage, merci Andréa de m’avoir poussée à acheter ce livre, je comprends tellement ton engouement et ta passion pour Nos Faces Cachées maintenant! 😉

En bref : Une lecture bouleversante qui fait verser son lot de larmes!

Extraits : 

« Les livres te permettent d’être qui tu veux, de ne plus être toi même pendant un moment. »

« Le volé qui sourit dérobe quelque chose au voleur. »

« – Il y a des jours comme ça, Bailey, où on se dit qu’on n’en peut plus. Et puis on découvre qu’en fait, on peut encore avancer. Toujours. Tu es fort. Tu respires un grand coup, tu déglutis encore une fois, tu souffres encore un peu et tu trouves ton second souffle, affirme Fern dont le sourire tremblant et les yeux pleins de larmes contredisent les paroles.
Bailey est d’accord, il a les larmes aux yeux lui aussi.
– Mais il y a des jours où tu ne peux plus faire semblant de ne pas voir que tu es dans un beau merdier, Fern, tu sais. »

« Tout le monde est le personnage principal de quelqu’un. »

« Mourir, c’est facile, c’est vivre qui est difficile. »

Je vais m’arrêter là dans les citations, mais vraiment, je pourrais citer chaque phrase de ce livre comme bel extrait marquant…

Bonne lecture (n’oubliez pas les mouchoirs)!

Xoxo

Publicités

5 commentaires sur « Nos faces cachées »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s