Contes des Royaumes

3 tomes : Poison – Charme – Beauté

Résumé : Rappelez-vous les princesses en péril, les courageux princes, les pommes empoisonnées, les bals enchantés, les fuseaux ensorcelés…
… et à présent ouvrez ce livre et plongez dans les véritables histoires telles qu’elles n’ont jamais été révélées.

Auteur : Sarah Pinborough

Mon avis :

En vidéo : ici

     En grande amatrice de réécriture de contes, et influencée par l’avis de Ludivine dans sa vidéo où elle en parle, je me suis procurée l’intégrale des Contes des trois Royaumes sans même en lire la quatrième de couverture. Ce fut une erreur. L’aurais-je lu que j’aurais un tout petit peu plus su à quoi m’attendre, avec les commentaires « Sombres, excitant, audacieux et diablement sexy. » de Fiction Fascination.

     Ne l’ayant pas fait, j’ai été plus que surprise de la tournure… différente que prend cette réécriture. On est en fait là dans une réécriture avec des passages érotiques plutôt importants. Ne m’attendant pas à ça, j’ai été plus que surprise de croiser des princesses tour à tour dévergondées, accros à la masturbation ou fans d’orgies. J’avoue avoir été quelque peu choquée. Non pas que la littérature érotique me pose problème. Seulement, là je ne l’ai pas vu venir! Du coup, il n’y a rien à redire en terme d’originalité pour cette réécriture!

   Autre originalité qui m’a bien plus plu : les différents contes de frères Grimm s’entremêlent. Ainsi, dans des histoires centrées autour de Blanche-Neige, Cendrillon et la Belle au Bois dormant, on croise aussi Rumpelstinskin, Raiponce, le petit chaperon rouge, la sorcière d’Hensel & Gretel, Robin des bois et j’en passe.

      De plus, les trois tomes sont liés entre eux, par un ou plusieurs personnages. Si les deux premiers se suivent chronologiquement, ce n’est pas le cas du dernier, et il y a une bonne raison à cela. Cet enchaînement apporte une bonne cohérence, et explique bien des points. Les connections à la Once Upon A Time m’ont bien plu. Et passée la surprise des scènes de sexe, ce fut une lecture plutôt sympathique.

En bref : Une réécriture originale et surprenante.

Extraits :

« Un vœu n’est rien d’autre qu’une malédiction déguisée. »

« – Elle n’est pas malheureuse, murmura Rêveur. Elle est méchante, point final.
– Et bien, c’est peut-être le malheur qui rend les gens méchants. »

« – Mais dites-moi, poursuivit-il en s’adossant au mur avec sa décontraction coutumière, à aucun moment, vous ne vous êtes dit qu’il fallait être sacrément stupide pour reconnaître la femme qu’on dit aimer simplement parce qu’une chaussure correspond à son pied ? »

« Cendrillon baissa les yeux et découvrit la plus merveilleuse paire de chaussures qu’elle avait jamais vue.
– Elles sont en verre ?
– Ne dis donc pas de bêtises ! Comment voudrais-tu marcher chaussée de verre ? Elles sont en diamant. »

« Lorsqu’on cherche une chose cachée, mieux vaut chercher d’abord quelqu’un qui cache quelque chose. »

« – Je vous ai réveillée d’un baiser, ajouta-t-il.
La jeune femme sur le lit lui sourit et choisit d’ignorer le fait que le bandage lui avait plus probablement sauvé la vie qu’un baiser volé. »

« – Va-t-on y arriver ? demanda le prince, hors d’haleine.
– Peut-être, répondit le chasseur dans un grognement, tout en abattant sa hache sur une grosse branche. Peut-être pas. Si on se réveille dans cent ans avec un arbre qui nous a poussé dans le cul, je dirais que nous avons échoué. »

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s