Maybe Someday

maybe,-tome-1---maybe-someday-602003Résumé : Sidney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appartement en colocation avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont si chers lui cachent un secret impardonnable.
Sidney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin musicien. Comment rester insensible aux magnifiques mélodies qu’il lui joue à la guitare?
Et si le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse lui aussi vers Sidney.
Sauront-ils guérir de leurs blessures et écouter leur cœur?

Auteur : Colleen Hoover

Mon avis : Ces derniers temps, Colleen Hoover est partout sur la toile, ça en fait presque peur. En fait moi ça m’a fait peur au point que c’est le premier livre de cette auteure que j’ose lire.

     Je comprends l’opinion publique concernant la plume de l’auteur. Celle-ci rend effectivement le livre très rapide à lire, y mêlant une certaine addiction, de par l’intensité des réactions qu’il suscite en nous. J’avoue avoir eu des moments assez intenses! J’ai aussi beaucoup souri, et si je n’ai pas pleuré, j’ai senti mon cœur se serrer un peu. J’en suis même venue à limite souhaiter que quelque chose arrive, même si une personne innocente devait en souffrir. Suis-je méchante? Non, je préfère mettre ça sur le dos de Colleen Hoover et de son talent!

       L’alternance des points de vue est un procédé d’écriture que j’aime beaucoup, parce qu’il dynamise le récit, et permet d’approfondir la connaissance de plusieurs personnages. Sidney et Ridge en sont devenus particulièrement attachants.

     J’ai aimé que la particularité de Ridge ne soit jamais considéré comme un handicap, mais uniquement comme une de ses caractéristiques. Elle fait partie de lui comme la couleur de ses yeux par exemple. On n’insiste pas dessus, et même si bien sûr cela a des répercussions sur l’histoire, ce n’est pas la trame principale, ce n’est pas la difficulté qu’il faudra surmonter. C’est juste un élément de l’un des personnages. Point.

      Malgré cela, j’ai tout de même un petit bémol : certaines réactions ne sont, à mes yeux, pas du tout plausibles. Certains passages clés du roman m’ont donné l’impression d’être tout droit sortis de chez les bisounours. Et ces passages ont donc empêché ce livre de représenter un coup de cœur pour moi.

     Mais dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment. Je pense que le fait d’entendre autant parler de cette auteure a aussi eu un impact : souvent dans ces cas-là, j’ai tendance à remarquer encore plus le moindre défaut, et à me focaliser dessus, là où j’aurais certainement laissé couler si j’avais entamé ma lecture sans a priori. Toutefois, je considère que ça a été une belle découverte, et je me lancerai sans hésiter dans les autres romans de Colleen Hoover.

En bref : Ce livre n’a pas été un coup de cœur, mais reste une bonne lecture, avec une plume très agréable et des moments vécus intensément.

Extraits :

« RIDGE : AUTREMENT DIT, NOUS VOILÀ COLOCS.
MOI : DANS CE CAS, TU PEUX ME RENDRE UN SERVICE ?
RIDGE : LEQUEL ?
MOI : SI JAMAIS JE ME REMETS À SORTIR AVEC UN TYPE, NE FAIS PAS COMME TORI, NE COUCHE PAS AVEC LUI.
RIDGE : JE NE PEUX RIEN TE PROMETTRE. »

« Parfois, les mots peuvent avoir sur le cœur bien plus de poids qu’un baiser. »

« J’ai vécu vingt-quatre ans sans jamais affronter ce genre de haine. Le genre de haine qui vous submerge la conscience. Le genre de haine qui excuse les actes les plus inexcusables. Le genre de haine qu’on peut éprouver dans toutes les parties de son corps et de son âme. Jamais je ne l’avais éprouvé jusque-là. Jamais je n’avais haï quelqu’un ou quelque chose comme je me hais moi-même en ce moment. »

« Le désir est facile à vaincre.
Ce n’est pas aussi facile quand on essaie de remporter une guerre contre son cœur. »

« Il n’y a que vingt-six lettres dans l’alphabet. On n’imagine pas tout ce qu’on peut tirer de vingt-six lettres. On n’imagine pas tout ce qu’on peut faire ressentir en les mêlant pour former des mots. En tout cas, les possibilités semblent infinies, et cette chanson en est la preuve vivante. Je ne comprendrai jamais comment de simples paroles, combinées de telle ou telle façon, peuvent autant nous bouleverser; et voilà que cette chanson, ces paroles, me bouleversent totalement. »

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

2 commentaires sur « Maybe Someday »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s