L’âme soeur

Tome 2 de Salmacis d’Emmanuelle De Jésus

salmacis,-tome-2---l-ame-soeur-520868Résumé : 

Elle s’appelle Faustine Sullivan. Elle a dix-sept ans. Il y a quelques mois, elle vivait dans l’ombre de Sasha, son frère jumeau. Mais depuis sa rencontre avec andreanSalvaggi, tout a changé. Faustine s’est découvert une nouvelle passion. Et elle l’a découvert, lui…
Leur amour aurait dû être simple, innocent, l’amour de deux jeunes gens qui ont la vie devant eux. Pourtant, ce qui unit Faustine à Andrea, c’est un amour dévorant. Un amour qui ne laisse pas de place à l’erreur.
Car une terrible malédiction frappe Andrea. Il ne peut aimer qu’une personne. Une seule. Si Faustine n’est pas son âme soeur, elle en mourra…

Auteur : Emmanuelle De Jésus

Mon avis :

     J’avais déjà hésité à le lire après que le tome 1 m’ait laissé peu convaincue. Et bien ça n’a pas raté, ce tome 2 est sur la continuation du tome 1, de pire en pire.

     Le sujet traité aurait pu être vraiment très intéressant. Le rapport au corps et à la sexualité, à travers le mythe d’Hermaphrodite, sous forme de malédiction, avait pour moi un potentiel énorme.

     Alors, certes, le thème est exploité de manière originale je dois dire. Le problème c’est qu’il n’y a pas de cohérence entre les actions et les réactions. Les parents d’Andrea disparaissent subitement pour ne pas avoir à donner de réponses, tout comme la quasi-totalité des personnes au courant de la malédiction et de ses conséquences. Et les personnes restées, qui logiquement devraient être au courant, partent à leur recherche. Alors, ils ne les trouvent pas mais devinent quand même tout.

     Dans le même temps, Faustine continue d’avoir des visions, donc devrait mourir. Elle et Andrea décident donc de partir en vacances, de prendre du temps pour eux, pour profiter avant la fin. Mais elle ne devient pas folle, et il s’avère qu’en fait elle est bien son âme soeur.

     Elle continue d’avoir des cauchemars, soit-disant parce que quelque chose n’est pas normal. Mais en fait il s’avère que c’est normal. Mais pas normal. Vous suivez? Moi non plus. Toute une partie du développement est très brouillon. On ne nous explique pas correctement les choses.

     Et il y a toujours ces problèmes d’incohérences (de petites incohérences certes, mais tout de même). Et ces visions, des actions, qui sont présentées comme des « détails importants » mais dont on n’entend plus jamais parler.

     Même l’histoire d’amour entre Andrea et Faustine n’est plus aussi intéressante. Bon les passages d’escalade, et de ce qui se passe à l’école sont bons. Il y a tout de même de bons passages, et l’écriture encore une fois est bonne. Je veux dire par là que le style d’écriture de l’auteur me plaît.

     Du coup, j’ai tout de même poursuivi ma lecture jusqu’au bout, dans l’espoir qu’un retournement de situation final viendrait tout expliquer. Mais non. On a bien un retournement de situation, mais il vient rajouter au désordre ambiant. La fin m’a semblée baclée, sortie de nulle part. Et les quelques dernières actions de Faustine m’ont fait perdre mon estime pour elle que je trouve égoïste et irréfléchie, alors que jusque là j’avais réussi à conserver une certaine neutralité vis à vis d’elle. Et la fin est présentée comme une fin ouverte, donc pas vraiment de fin. Souvent je m’accommode bien de ce genre de point final. Ici, ça sonne comme un élément supplémentaire dans mon impression générale brouillon.

     Alors, je tiens à nuancer parce que je n’aime vraiment pas descendre un livre comme ça, mais là en l’occurrence, je n’arrive pas à atténuer ce sentiment de déception. Avec un potentiel de scénario, et un style d’écriture qui me plaisent, et de bons passages, ça ne reste quand même, dans l’ensemble, pas une bonne lecture pour moi… Et je précise bien : pour moi. Cette lecture ne me convient pas, peut-être même qu’il s’agit juste d’un problème de timing, que je n’ai pas réussi à me mettre dedans suffisamment pour comprendre ce livre. Toujours est-il que cette lecture n’était pas faite pour moi.

hermaphrodite

En bref : Une grosse déception. C’est assez rare que je n’aime vraiment pas un livre (bon surtout parce que quand je n’aime pas je ne vais pas bien loin dans ma lecture, donc je n’en parle pas), mais là, ayant aimé le début du premier tome, je suis vraiment déçue par la tournure du tome 2.

Extraits :

« Depuis la fenêtre du salon, Anna a fait la grimace en voyant « cette grande perche sexy » faire voler ses cheveux en enlevant son casque avant de tendre la main à Ben qui l’attendait dans la cour.
– C’est quoi cette Barbie que tu me ramènes, Faustine ? a-t-elle grincé en se tournant vers moi. »

« -Bon, allez, a-t-il attaqué. Moi aussi, je te présente des excuses…
J’ai grommelé un truc incompréhensible, le nez dans mon mug.
-Allez, Faustine, arrête! Mais reconnais que des fois, tu pousses…
-C’est ça tes excuses? Change rien, c’est super… »

Bonne lecture,

Xoxo

Publicités

2 commentaires sur « L’âme soeur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s