3000 façons de dire je t’aime

3000 façons de dire je taime

Résumé :

Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour leur première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens!
Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours. Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour saisir enfin qui il est.
Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux?

Mon avis : 

     Nos trois personnages principaux sortent tout juste de l’adolescence. Ils sont à un tournant de leur vie, mais là n’est pas exactement le sujet. Ils savent déjà ce qu’ils veulent faire. La question pour eux ici est plutôt de savoir qui ils sont, et ce qu’ils sont prêts à faire pour se laisser la chance d’être eux-mêmes.

     A travers une passion commune, ils se découvrent. Les uns les autres dans un premier temps, puis eux-mêmes, à travers le regard des autres et dans un miroir.

     De cette auteure, j’avais découvert à l’âge de treize ans la série des Emilien. A travers le vie de cet adolescent, j’avais moi-même traversé ma propre adolescence. Cette écrivain maîtrise ses thèmes. Et le public ciblé peut lui en être reconnaissant. Personnellement mon moi de treize-quatorze ans l’est. Cette auteure a garni mes étagères tout au long de ma jeunesse et adolescence et continue de me combler. Je peux encore relire chacun de ses livres avec le même plaisir.    

     Ici, Marie-Aude Murail écrit (très bien) sur cette période tout juste après l’adolescence, où l’on attend de nous que l’on se lance à corps perdu dans la vie, que l’on apprenne bien vite à être des adultes. Elle dresse un joli portrait de trois identités tout à fait différentes, qui à travers les scènes qu’ils jouent, se découvrent eux-mêmes. Sur fond d’amitié, le développement personnel est très bien abordé ici, avec l’emploi du « nous » qui permet de s’identifier, de se rapprocher des protagonistes.

     La lecture est aisée, bien que je me rappelle avoir beaucoup plus accroché sur mes premières lectures de Marie-Aude Murail (série des Emilien et série des Nils Hazard notamment). Mais peut-être est-ce dû au fait que mon âge se rapprochait bien plus à l’époque de celui des héros (enfin pour les Emilien)? Je ne sais pas. En tous cas, j’ai apprécié ce roman, et je le recommande, mais ce livre n’a pas été un coup de cœur.

En bref :

    Si vous aimez le théâtre, que vous avez envie de suivre le changement survenir subtilement chez un personnage, le tout avec une pointe de drame et de romance, ce livre est fait pour vous.

Extrait : 

« – Seigneur Dieu! S’exclama Jeanson en portant la main à son front dans un geste tragique. Si tu n’existais pas Bastien, il faudrait t’inventer.
– C’est ce que mes parents ont pensé, mais ils ont regretté depuis, dit Bastien. »

Bonne lecture,

Xoxo

Publicités

Un commentaire sur « 3000 façons de dire je t’aime »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s