L’infini + Un

l-infini-+-un

Résumé :

Alliés improbabes, hors-la-loi malgré eux, amoureux contre vents et marées, ils défient le destin.
Bonnie Rae Shelby, superstar mondiale, a tout pour elle : l’argent, la beauté, la gloire et… l’envie d’en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n’est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu’il demande : qu’on lui donne enfin sa chance.
Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer aussi bien que les anéantir.

Mon avis:

     Deux personnages totalement opposés et imparfaits. Une rencontre inattendue. Un périple sur une semaine où l’évolution des relations et des états d’esprit suit un rythme endiablé mais néanmoins logique. Rien n’est précipité ni repoussé trop longtemps. Finn et Bonnie apprennent à se connaître et tombent amoureux petit à petit. Pas de coup de foudre ou de coup de tête sentimental dés le premier chapitre, bien que leur aventure démarre effectivement sur un coup de tête.


     Le parallèle avec Bonnie & Clyde, les réactions des médias, le fait que nos personnages vivent dans une bulle quasiment tout du long leur permet d’expérimenter une vraie découverte l’un de l’autre.0138a3936ee09659b9be671db950e72ed470b97a6e
Finn arrive même à nous faire aimer les maths, ou du moins à attirer notre
curiosité sur le sujet (moi qui déteste ça depuis le lycée, j’en ai été la première étonnée).


On découvre leurs passés respectifs et ses coïncidences. Les personnages sont vraiment bien explorés, on en vient à comprendre comment ils en sont arrivés là. Comment deux génies (musique & maths) finissent respectivement suicidaire et complètement perdu. Et comment ils vont parvenir à voir au delà de cette première impression.

     Seront-ils capables de se sauver l’un l’autre? Et ce combo à première vue si mal assorti peut-il survivre au monde réel qui l’entoure, comme Bonnie & Clyde, malgré leur amour, ne l’a pas pu?

En bref :

J’ai adoré. J’ai dévoré les 421 pages d’une traite et me suis laissée entraînée dans leur périple.
Une lecture facile, fluide et sans prise de tête qui donne tout de même (un peu) à réfléchir sur l’influence parfois toxique de nos proches mais aussi de l’interprétation des médias et notre rapport à ceux-ci.

Bonne Lecture!

Xoxo

Publicités

Un commentaire sur « L’infini + Un »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s